Il s'agit d'un film d'aventures fantastique américain qui est sorti en salle le 13 août 2003 (Le film est sorti aux Etats-Unis le 11 juillet 2003) et dont la durée est de 2 heures 17.

"Pirates des Caraibes : La malediction du Black Pearl" est un film réalisé par Gore Verbinski.

Le film est produit par Jerry Bruckheimmer.

Le scénario à été écrit par Jay Wolpert, Stuart Beattie, Ted Elliott et Terry Rossio.

La bande originale du film est l'oeuvre de Klaus Badelt.

Film tous publics lors de sa sortie en salle.

Pour voir la bande annonce V.F. et un teaser V.O.S.T. de "Pirates des Caraibes : La malediction du Black Pearl", cliquez ICI .

Site officiel du film (anglais)


Johnny Deep

Johnny Deep et Orlando Bloom

Keira Knightley


"Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl" s'inspire d'une des attractions principales des parcs à thèmes Disney : Pirates des Caraïbes. Le film semble lancer une nouvelle mode, Phantom Manor, autre attraction Disney, faisant également l'objet d'une adaptation cinématographique avec le film "Le Manoir hanté et les 999 fantômes", porté par Eddie Murphy et réalisé par Rob Minkoff.
A l'inverse de ce nouveau phénomène, de nombreux films ont inspiré les parcs Disney qui en ont fait des attractions à succès. Parmi celles-ci, Chéri, j'ai rétréci le public (inspiré de "Cherie, j'ai rétreci les gosses") et Star Tour (inspiré de "La Guerre des étoiles").

Gore Verbinski a immédiatement été séduit à l'idée de mettre en chantier un film de pirates. Selon lui, "la piraterie est un monde de liberté, de grands espaces et de mystères. Les sentiments y sont exacerbés, rebelles. Les pirates sont apparus à une époque d'oppression, où l'on pouvait être pendu pour le vol d'un simple morceau de pain. Dans ces conditions, qu'avaient-ils à perdre ? Pour moi, ce film parle de hors-la-loi qui ont un code d'honneur, d'hommes libres qui n'obéissent qu'à leur conscience et à aucun autre pouvoir. Aucun des personnages n'a voulu devenir pirate, la vie a fait d'eux ce qu'ils sont. Pour mener leur existence et obtenir ce qu'ils veulent, ils ont choisi un autre chemin."

"Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl" est une nouvelle preuve de l'attachement que porte le septième art aux pirates et autres princes de la flibuste. Dans les années 20, le film muet "Le Pirate noir" avec Douglas Fairbanks, lance une mode qui se poursuit ensuite au fil des décennies avec "Le Capitaine Blood" (1935), "Le Cygne noir" (1942), "L'Aigle des mers" (1940), qui posent les bases du genre de façon définitive, puis "Le Corsaire rouge" (1952) de Robert Siodmak, où le film de pirates se teinte d'humour, sans oublier les nombreuses adaptations de "L'Ile au trésor" de Robert Louis Stevenson (celle de Victor Fleming, celle de Byron Haskin, ou le dessin animé estampillé Disney).
Dans les années 60, le genre devient mineur, récupéré par le cinéma italien qui le mue en série Z ("Surcouf, le tigre des sept mers" en 1966). Les années 70 ne parviennent pas à ressusciter le film de pirates, qui nécessite souvent un budget élevé, et il faut attendre "le Pirate" (1986) de Roman Polanski et "L'Ile aux pirates" (1995) de Renny Harlin pour que le septième art s'y intéresse à nouveau, avec plus ou moins de succès. Si le film de Polanski fait recette, celui de Harlin est proche du fiasco. La renaissance du film de pirates est laborieuse. En 2003, "Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl" tente à son tour de lui redonner ses lettres de noblesse, en y incluant une touche de surnaturel.

C'est Johnny Depp qui incarne l'imprévisible et excentrique pirate Jack Sparrow, à la fois voyou, paresseux, gredin, drôle, charmeur, romantique, loyal et dôté d'un grand coeur. Le personnage et l'histoire ont immédiatement séduit Johnny Depp. "Qui refuserait de jouer un pirate ?", s'interroge-t-il. "Quand j'ai lu le scénario, j'ai été heureusement surpris : cela allait plus loin encore que ce que j'avais imaginé ; il y avait en plus beaucoup d'humour et assez de place pour que les acteurs puissent construire leurs personnages."
"Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl" a été l'occasion pour Johnny Depp de participer à une superproduction hollywoodienne estampillée Disney, lui qui est d'ordinaire plus familier des films indépendants. Là encore, la surprise a été de taille pour l'Américain, qui "ne croyais pas que l'on pouvait faire des blockbusters avec un esprit d'artisan et une qualité relationnelle pareille."

Afin de créer le personnage excentrique de Jack Sparrow, Johnny Depp a eu de nombreuses sources d'inspiration : Keith Richards, le guitariste des Rolling Stones, le personnage animé Pépé le Putois, ou encore les rastas modernes. "Après tout, les pirates étaient un peu les rock stars de leur époque !", résume l'acteur.

"Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl" met en vedette un quatuor de comédiens issus de générations différentes. Johnny Depp et Geoffrey Rush sont les deux plus expérimentés du lot, Orlando Bloom et Keira Knightley faisant figure de petits nouveaux au côté de ces deux grandes vedettes du septième art. Orlando Bloom a accédé à la reconnaissance internationale grâce à son interprétation de l'Elfe Legolas dans la trilogie du "Seigneur des anneaux". Quant à Keira Knightley, après un rôle dans "Star wars : épisode 1 - La Menace fantôme", elle s'est notamment illustrée dans la comédie footballistique "Joue-la comme Beckham"... Depuis, les deux jeunes acteurs en ont parcouru du chemin et on compte bien sur beaucoup de succès dans leur carrière cinématographique (Keiraaaaaaaaaaaaaaa :-) Pardon je m'égare je voulais dire qu'on pouvait retrouver aussi Keira Knightley qui est une de mes actrices préférés dans mon film culte "Love actually" ;-) (a) ).

Les effets spéciaux de "Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl", qui voient les pirates se transformer en effrayants squelettes à la lumière de la lune, ont été signés par ILM (Industrial Light and Magic), la société de Georges Lucas désormais reconnue internationalement dans le domaine.

Le réalisateur Gore Verbinski a souhaité apporter un maximum d'authenticité à l'apparence des pirates du film. "Je ne voulais pas qu'ils ressemblent à ce qui a déjà été vu", explique-t-il. "Pas de crochet à la place d'une main, pas de bandeau sur l'oeil, ni de maillot rayé. A l'époque, les gens ne vivaient pas vieux. Les bateaux coulaient, il n'y avait quasiment pas de médecine ni d'hygiène personnelle. C'était assez répugnant ! Nous ne voulions pas de pirate d'opérette avec des dents bien blanches. Nous les avons d'ailleurs bien servis à ce niveau !"
Pour le film, 400 perruques et postiches ont spécialement été créés pour l'occasion. En outre, l'acteur Orlando Bloom a dû subir la pose d'extensions capillaires.

Le tournage de "Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl" a débuté le 9 octobre 2002. Après deux semaines en studio, l'équipe a tourné à Los Angeles et aux Iles Grenadines. Le tournage en haute mer s'est avéré très difficile pour les organismes. Outre le mal de mer, il a fallu gérer le fait que les décors aux Caraïbes s'échelonnaient sur près de 60 kilomètres de long ! Les bateaux servaient ainsi à la fois de lieu de tournage et de moyen de transport, plus de 300 personnes de l'équipe effectuant une heure et demie quotidienne de trajet en mer.

"Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl" est une fable imaginaire, mais la production du film a néanmoins tenu à se documenter au maximum sur l'histoire des pirates. Pour cela, elle a fait appel à l'historien Peter Twist, spécialisé dans l'Histoire des années 1500 à 1900, qui a beaucoup conseillé sur les coutumes , le style vestimentaire ou la navigation de l'époque.

Les comédiens de "Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl" ont reçu l'aide des maîtres d'armes Mark Ivie et Robert Anderson pour se perfectionner au maniement de l'épée. Le dernier nommé a eu l'honneur d'entraîner et de doubler Errol Flynn sur le long-métrage "Le Vagabond des mers".

Quelques animaux évoluent aux côtés des comédiens de "Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl". Le singe principal du film, compagnon du Capitaine Barbossa, a du passer de longues heures avec Geoffrey Rush pour s'habituer à l'acteur. Il a également du assister à sa métamorphose en Barbossa afin de passer outre la "supercherie" des maquillages. Le perroquet de Cotton, le pirate muet, a quant a lui été interprété par trois volatiles différents. L'un d'eux s'est montré particulièrement turbulent, s'attaquant régulièrement au lobe de l'oreille de l'acteur !

Le titre du long-métrage de Gore Verbinski était à l'origine "Pirates des Caraïbes", mais celui qui a finalement été adopté par la production est "Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl". La raison : ce nouveau titre facilite l'appelation d'éventuelles suites en cas de succès au box-office... Ce qui a fonctionné puisque deux suites vont bientôt voir le jour en salle ;-) .

Le 10 septembre 2002, un incendie est survenu sur le plateau de "Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl". Personne n'a été blessé mais les dommages matériels se sont élévés à 350 000 dollars.

En 2004, "Pirates des Caraibes : La malediction du Black Pearl" reçu une nomination au Golden Globes dans la catégorie Meilleur acteur dans une comédie (Johnny Deep) et 5 nominations aux Oscars dans les catégories Meilleur acteur (Johnny Deep), Meilleur son (Christopher Boyes , David Parker , David E. Campbell , Lee Orloff), Meilleur maquillage (Ve Neill , Martin Samuel), Meilleur montage sonore (Christopher Boyes , George Watters II) et Meilleur effet visuels (John Knoll , Hal T. Hickel , Charles Gibson , Terry D. Frazee).

Le budget de "Pirates des Caraibes : La malediction du Black Pearl" à été de 125 millions de dollars. Le film à totalisé en France 3 886 529 entrées.

Geoffrey Rush

Geoffrey Rush

Geoffrey Rush


Casting de Hollywood : Le choix des acteurs :


Johnny Deep (Le Capitaine Jack Sparrow), Geoffrey Rush (Le Capitaine Barbossa), Orlando Bloom (Will Turner), Keira Knightley (Elizabeth Swann), Jack Davenport (Commodore Norrington), Kevin R. McNally (Joshamee Gibbs), Zoe Saldana (Anamaria), Jonathan Pryce (Le Gouverneur Weatherby Swann), Treva Etienne (Koehler), David Bailie (Cotton), Lee Arenberg (Pintel), Mackenzie Crook (Ragetti), Trevor Goddard (Grapple), Isaac C. Singleton Jr (Bo'Sun), Brye Cooper (Mallot), Michael Berry (Twigg)...

Le synopsis du film :


Dans la mer des Caraïbes, au XVIIe siècle, Jack Sparrow, flibustier gentleman, voit sa vie idylle basculer le jour où son ennemi, le perfide capitaine Barbossa, lui vole son bateau, le Black Pearl, puis attaque la ville de Port Royal, enlevant au passage la très belle fille du gouverneur, Elizabeth Swann. L'ami d'enfance de celle-ci, Will Turner, se joint à Jack pour se lancer aux trousses du capitaine.
Mais Will ignore qu'une malédiction frappe Barbossa et ses pirates. Lorsque la lune brille, ils se transforment en morts-vivants. Leur terrible sort ne prendra fin que le jour où le fabuleux trésor qu'ils ont amassé sera restitué...

Keira Knightley et Johnny Deep

Keira Knightley et Orlando Bloom

Johnny Deep


Juste avant la sortie prochaine de la suite de cette saga, je me suis dis que l'occasion était trop belle et que je pouvais revoir ce film déjà par plaisir et ensuite afin d'en faire un ch'ti billet sur ce blog ;-) .

Du plaisir j'en ai eu justement devant cette très bonne histoire de pirate. Je ne suis pas un spécialiste dans le genre mais ce film fait parti de mes préférés dans ce domaine. Loin du stéréotype que l'on peut retrouver dans les bandes dessinés d'Astérix par exemple (je cite cet exemple car j'aime bien Astérix mdr), ce scénario est captivant du début jusqu'à la fin avec aucun repis pour le spectateur qui plonge dans cet univers magique. On peut même être du côté de certain pirate ce qui est assez novateur en soi car de manière général, les pirates sont plutot les méchant qu'il ne faut pas aimer lol. Le fait de rajouter à cette aventure une bonne dose d'humour à l'action contribue également à en faire un très bon spectacle pour toute la famille.

Pour le casting de ce film...il y a Keira Knightley :-) . Non sérieusement, le quatuor d'acteur qui compose les rôles principaux de ce film s'avère être tous aussi excellent les uns des autres. Johnny Deep est très convaincant en pirates et apporte aussi une excellente touche d'humour avec son personnage qui lui va comme un gant. Il confirme que c'est un acteur qui peut vraiment jouer n'importe quel grand rôle avec le talent qu'il possède. Question expérience au cinéma, Geoffrey Rush est lui aussi une valeur sure qui interpréte bien son personnage. L'expérience de ses deux acteurs combinés nous montre tout le sérieux qui est apporté aux différentes interprétation. Tout comme Zidane en équipe de France (le coup de tête en moins ;-) ), l'ancienneté cinématographique de ces deux acteurs se ressens à l'ecran pour le plus grand plaisir des spectateurs. Compléter par une nouvelle génération moins charismatique mais plus fraiche avec Orlando Bloom et... Keira Knightley :-) :-) (ressaisis toi Vladimir :$ ), ce casting est tout simplement excellent. Ce quatuor peut jouer une multitude de rôle différents et dans "Pirates des Caraibes : La malediction du Black Pearl", il nous le prouve avec conviction. Les seconds rôles sont eux aussi très bon même si j'ai une préférence dans les personnages secondaires pour Ragetti et Pintel ;-) .

La mise en scéne est superbe et digne des plus grands blockbuster, catégorie dans laquelle le film se classe aisément. Que se soit sur mer ou sur terre, la caméra nous offre toujours un très bon point de vue et les effets spéciaux, nottament ceux ou les pirates du Black Pearl deviennent des squellettes à la lumière de la lune (voir photo de Geoffrey Rush un peu plus haut sur ce billet ;-) ), sont très bien conçus.

Un film pour toute la famille que je recommande et qui permet de passer un très bon moment. En plus, il y a deux acteurs que je compte parmi mes acteurs que j'adore : Keira Knightley :-) et Johnny Deep. J'espère que la suite des aventures de Jack Sparrow and cie seront aussi bonne que ce premier opus. Rendez vous est pris pour le 2 août, date de sortie du deuxième volet, pour "Pirates des Caraibes : Le secret du coffre maudit" et mai 2007 pour "Pirates des Caraibes 3".

Johnny Deep, Geoffrey Rush et Orlando Bloom

Orlando Bloom et Keira Knightley

Johnny Deep


Quelques extraits du film :


"- Comment tu t'appelles ?
- Smith ou Smitty pour les intimes.
- Qu'est ce que vous êtes venu faire à Port Royal Monsieur Smith ?
- Et pas d'enterloupe !
- Très bien, autant avouer. J'ai l'intention de requisitionner un de vos batiments, de trouver des matelots à Tortuga et de piller, voler et saccager comme un forban sans âme et sans coeur
."

"- Vous êtes sans doute le pirate le plus pitoyable dont on m'ai parlé.
- Au moins, on vous à parlé de moi
."

"- Pirate ou non, cet homme vient de me sauver la vie.
- Une bonne action ne suffit pas à racheter un passé de débauche et de perversité.
- Mais ca suffit pour le condamner à mort
."

" - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie.
- Ce qui est étonnant c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble
."

"- Tu as volé mon bateau.
- Non, je l'ai emprunté sans ta permission
."

"- Au diable les misérables tête d'oeuf qui ont inventé les pourparlers.
- C'est surement les français
."

" - Je vais t'apprendre ce que ça fait de souffrir.
- Vous aimez souffrir?... Essayez de porter un corset
."

"Arrêtez de percer des trous dans mon batiments."

"Tous les trésors ne sont pas d'or l'ami."

Johnny Deep et Orlando Bloom

Keira Knightley

Johnny Deep


Mini filmographie selective :


Gore Verbinski


Gore Verbinski (réalisateur) : Le mexicain, Le cercle the ring, La souris, The weather man...

Jerry Bruckheimmer


Jerry Bruckheimmer (producteur) : Pearl harbor, Armaggedon, Bad boys 1 et 2, Top gun...

Stuart Beattie (scénariste) : Indianna Jones 4 (prochainement), Kick, Dérapages, Collateral...

Terry Rossio (scénariste) : Le masque de Zorro, La légende de Zorro, Benjamin Gates et le tresor des templiers, Shrek...

Ted Elliott (scénariste) : La legende de Zorro, Shrek, Alladin, Small soldiers...

Klaus Badelt (compositeur) : Poseidon, Equilibrium, Basic, Catwoman...

Johnny Deep


Johnny Deep : Les noces funèbres (voix), Charlie et la chocolaterie, Blow, Edward aux mains d'argent...

Geoffrey Rush


Geoffrey Rush : Le monde de Nemo (voix), Munich, Shakespeare in love, Frida...

Orlando Bloom


Orlando Bloom : Le seigneur des anneaux 1 2 et 3, Oscar Wilde, Troie, Kingdom of heaven...

Keira Knightley


Keira Knightley : Love actually, The jacket, Domino, The hole...

Jack Davenport


Jack Davenport : Le talentueux Monsieur Ripley, La sagesse des crocodiles, Not afraid not afraid, The bunker...

Zoe Saldana


Zoé Saldana : Crossroad, Black and white, Danse ta vie, Heaven...

Jonathan Pryce


Jonathan Pryce : De lovely, Les frères Grimm, Evita, Ronin...

Lee Arenberg


Lee Arenberg : Pirates des Caraibes 2, Pirates des Caraibes 3 (prochainement), La série Action...

Mackenzie Crook


Mackenzie Crook : Churchill the hollywood years, Le marchand de Venise, Pirates des Caraibes 2, Land of the blind...

L'affiche française du film

Affiche teaser français

L'affiche américaine du film

Affiche teaser américaine